Types de menaces

A l’heure actuelle, votre ordinateur peut être endommagé par un nombre assez important de menaces. Cette page met en valeur plus particulièrement sur les menaces bloquées par Kaspersky

Vers

Ce type de programmes malveillants se propage principalement en exploitant les vulnérabilités des systèmes d’exploitation. Les vers doivent leur nom à leur manière de passer d’un ordinateur à l’autre en exploitant le courrier électronique. Cette technique permet à de nombreux vers de se diffuser à une très grande vitesse. Ils s’introduisent dans l’ordinateur, relèvent les adresses de réseau des autres ordinateurs et y envoient leur copie. De plus, les vers exploitent également les données contenues dans le carnet d’adresses des clients de messagerie. Certains représentants de cette catégorie de programmes malveillants peuvent créer des fichiers de travail sur les disques du système, mais ils peuvent très bien ignorer les ressources de l’ordinateur, à l’exception de la mémoire vive.

Virus

Il s’agit de programmes qui infectent d’autres programmes. Ils insèrent leur code dans celui de l’application ciblée afin de pouvoir prendre les commandes au moment de l’exécution des fichiers infectés. Cette définition simple permet d’identifier l’une des principales actions exécutées par les virus, à s’avoir l’infection.

Chevaux de Troie

Il s’agit d’applications qui réalisent diverses opérations sur l’ordinateur infecté à l’insu de l’utilisateur. Cela va de la destruction de données sauvegardées sur le disque dur au vol d’informations confidentielles en passant par le " crash " du système. Ces programmes malicieux ne sont pas des virus au sens traditionnel du terme (en effet, ils ne peuvent infecter les autres applications ou les données). Les chevaux de Troie sont incapables de s’introduire eux-mêmes dans un ordinateur. Au contraire, ils sont diffusés par des personnes mal intentionnées qui les présentent sous les traits d’applications « utiles ». Ceci étant dit, les dommages qu’ils occasionnent peuvent être bien plus sérieux que ceux produits par les attaques de virus traditionnelles.

Ces derniers temps, ce sont les vers qui constituent la majorité des programmes malicieux en circulation. Viennent ensuite, par ordre de diffusion, les virus et les chevaux de Troie. Certains programmes malicieux répondent aux définitions de deux, voire trois, des types mentionnés ci-dessous.

Adwares

Ce code est intégré, à l’insu de l’utilisateur, dans un logiciel afin d’afficher des messages publicitaires. En règle générale, les adwares sont intégrés à des logiciels distribués gratuitement. La publicité s’affiche dans l’espace de travail. Bien souvent, ces programmes recueillent également des données personnelles sur l’utilisateur qu’ils transmettent à leur auteur, ils modifient divers paramètres du navigateur (page d’accueil et recherche, niveau de sécurité, etc.) et ils créent un trafic sur lequel l’utilisateur n’a aucun contrôle. Tout cela peut entraîner une violation de la politique de sécurité, voire des pertes financières.

Logiciels espion

Ces programmes sont capables de récolter des informations sur un individu particulier ou sur une organisation à son insu. Il n’est pas toujours facile de définir la présence de logiciels espion sur un ordinateur. En règle générale, ces programmes poursuivent un triple objectif :

  • Suivre les actions de l’utilisateur sur l’ordinateur ;
  • Recueillir des informations sur le contenu du disque dur ; il s’agit bien souvent du balayage de certains répertoires ou de la base de registres système afin de dresser la liste des applications installées sur l’ordinateur ;
  • Recueillir des informations sur la qualité de la connexion, les modes de connexion, la vitesse du modem, etc.

Riskwares

Il s’agit d’un programme qui n’a aucune fonction malicieuse mais qui pourrait être exploité par un individu mal intentionné en guise de soutien à un programme malicieux en raison des failles ou des erreurs qu’il contient. Dans certains cas, la présence de tels programmes sur votre ordinateur expose vos données à un certain risque. Cette catégorie de programme contient par exemple certains utilitaires d’administration à distance, des programmes de permutation automatique de la disposition du clavier, des clients IRC, des serveurs FTP, des utilitaires d’arrêt de processus ou de dissimulation de leur fonctionnement.

Une autre catégorie de programmes présentant un risque potentiel, proche des adwares, spywares et riskwares, contient les programmes qui s’intègrent au navigateur et qui réorientent le trafic. Il vous est certainement déjà arrivé de cliquer de vouloir accéder à un site particulier et de vous retrouvez sur la page d’accueil d’un site totalement différent.

Jokewares

Ces programmes ne vont causer aucun dégât direct à votre ordinateur mais ils s’affichent des messages qui indiquent que des dégâts ont déjà été commis ou qu’ils seront commis sous certaines conditions. Ces programmes préviennent souvent les utilisateurs d’une menace inexistante telle que le formatage du disque dur (alors qu’aucun formatage n’est exécuté), découvrent des virus dans des fichiers sains, etc.

Outils de dissimulation d’activité

Utilitaires qui permettent de dissimuler une activité malveillante. Ils masquent la présence de programmes malveillants afin que ceux-ci ne soient pas identifiés par les logiciels antivirus. Les outils de dissimulation d’activité modifient le système d’exploitation de l’ordinateur et remplacent ses fonctions fondamentales afin de dissimuler sa propre présence et les actions exécutées par l’individu mal intentionné sur l’ordinateur infecté.

Autres programmes dangereux

Programmes développés pour mener des attaques par déni de service sur des serveurs distants, pour s’introduire dans d’autres ordinateurs ou qui servent au développement de logiciels malicieux. Cette catégorie reprend les utilitaires d’attaque informatique, les constructeurs de virus, les balayeurs de vulnérabilités, les programmes d’identification de mots de passe, les programmes de pénétration des réseau ou du système attaqué.

Attaques de pirates informatiques

Les attaques de pirates informatiques sont le fait d’individus mal intentionnés ou de programmes malveillants qui veulent s’emparer d’informations sauvegardées sur l’ordinateur de la victime, mettre le système hors service ou obtenir un contrôle total sur les ressources de l’ordinateur. Vous trouverez une description détaillées des attaques bloquées par exemple par Kaspersky Internet Security dans la section "Liste des attaques de réseau découvertes".

Certains types d’escroquerie via Internet

Le phishing est un type d’escroquerie en ligne qui consiste à diffuser un message électronique visant à voler des informations confidentielles, à caractère financier dans la majorité des cas. Un message de phishing doit ressembler le plus possible à un message que pourrait envoyer une banque ou une entreprise connue. Le message contient un lien vers un site fictif créé spécialement par l’individu mal intentionné et qui est une copie conforme du site de l’organisation à l’origine du message. Une fois qu’elle arrive sur ce site, la victime est invitée à saisir, par exemple, son numéro de carte de crédit ou d’autres informations confidentielles. La numérotation vers un site Internet payant est un type d’escroquerie qui repose sur l’utilisation non autorisée de sites Internet payants (bien souvent, des sites à contenu pornographique). Les programmes installés par l’individu mal intentionné (les dialers) ouvrent une connexion par modem entre votre ordinateur et le numéro payant. Dans la majorité des cas, le tarif de cet appel est très élevé, ce qui se traduit par une lourde facture de téléphone pour l’utilisateur.

Publicités envahissantes

Il s’agit des fenêtres pop up et des bannières qui apparaissent lorsque vous visitez un site Internet quelconque. En règle générale, les informations présentées n’ont aucun intérêt. Les fenêtres pop up et les bannières distraient l’utilisateur et augmentent le volume de trafic.

Courrier indésirable

Il s’agit de l’envoi anonyme de messages non sollicités. On peut ranger dans cette catégorie les messages publicitaires, les messages à caractères politique ou de propagande, les messages qui vous invitent à venir en aide à une personne quelconque, etc. Il existe une catégorie spéciale de messages non sollicités qui reprend les propositions pour obtenir des quantités importantes d’argent ou qui invitent le destinataire à participer à une pyramide. Il ne faut pas oublier les messages qui visent à voler les mots de passe, les messages dont le contenu doit être transmis à vos amis (les chaînes), etc. Le courrier indésirable augmente considérablement la charge des serveurs de messagerie et le risque de perte d’informations cruciales pour l’utilisateur.

iddn © 1997-2016 - Eur'Net - F 63120 VOLLORE MONTAGNE | Maj V 3.9.1.1 | Sitemap XML | @eurenet & @antivirusfrance | RSS | (Protection des données personnelles / Mentions Légales)