Twitter
Twitter
Facebook
Kaspersky Partner
Twitter
Facebook
Kaspersky Partner

Conseils

Le chantage à la webcam ça n’arrive pas qu’aux autres, méfiez-vous !


mercredi 14 avril 2021

Face à la menace cyber, pas besoin de connaitre quelqu’un au Bureau des légendes.

Adoptons les bons réflexes.

Vous êtes victimes d’une attaque, allez sur https://www.ssi.gouv.fr/ et https://www.cybermalveillance.gouv.fr/


Le chantage à l’ordinateur ou à la webcam prétendus piratés (dit également « cryptoporno ») désigne un type d’escroquerie qui vise à vous faire croire que vos équipements ont été piratés. Il prend généralement la forme d’un message reçu, essentiellement par courriel (mail), de la part d’un inconnu qui se présente comme un pirate informatique (« hacker »).

Ce « pirate » prétend avoir pris le contrôle de l’ordinateur de la victime suite à la consultation d’un site pornographique. Le cybercriminel annonce alors avoir obtenu des vidéos compromettantes de la victime réalisées avec sa webcam. Il menace de les publier à ses contacts personnels, ou même professionnels, si la victime ne lui paie pas une rançon. Cette rançon, qui va de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros, est souvent réclamée en monnaie virtuelle (généralement en Bitcoin) ou coupon PCS.

Parfois, pour attester de la prise de contrôle de l’ordinateur auprès de la victime, les cybercriminels vont jusqu’à lui écrire avec sa propre adresse mail ou lui dévoiler l’un de ses mots de passe.
…/…

Le chantage à la webcam ça n’arrive pas qu’aux autres, méfiez-vous !

Face à la menace cyber, pas besoin de connaitre quelqu’un au Bureau des légendes.

Adoptons les bons réflexes.

Vous êtes victimes d’une attaque, allez sur https://www.ssi.gouv.fr/ et https://www.cybermalveillance.gouv.fr/


Le chantage à l’ordinateur ou à la webcam prétendus piratés (dit également « cryptoporno ») désigne un type d’escroquerie qui vise à vous faire croire que vos équipements ont été piratés. Il prend généralement la forme d’un message reçu, essentiellement par courriel (mail), de la part d’un inconnu qui se présente comme un pirate informatique (« hacker »).

Ce « pirate » prétend avoir pris le contrôle de l’ordinateur de la victime suite à la consultation d’un site pornographique. Le cybercriminel annonce alors avoir obtenu des vidéos compromettantes de la victime réalisées avec sa webcam. Il menace de les publier à ses contacts personnels, ou même professionnels, si la victime ne lui paie pas une rançon. Cette rançon, qui va de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros, est souvent réclamée en monnaie virtuelle (généralement en Bitcoin) ou coupon PCS.

Parfois, pour attester de la prise de contrôle de l’ordinateur auprès de la victime, les cybercriminels vont jusqu’à lui écrire avec sa propre adresse mail ou lui dévoiler l’un de ses mots de passe.
…/…

Le chantage à la webcam ça n’arrive pas qu’aux autres, méfiez-vous !

Face à la menace cyber, pas besoin de connaitre quelqu’un au Bureau des légendes.

Adoptons les bons réflexes.

Vous êtes victimes d’une attaque, allez sur https://www.ssi.gouv.fr/ et https://www.cybermalveillance.gouv.fr/


Le chantage à l’ordinateur ou à la webcam prétendus piratés (dit également « cryptoporno ») désigne un type d’escroquerie qui vise à vous faire croire que vos équipements ont été piratés. Il prend généralement la forme d’un message reçu, essentiellement par courriel (mail), de la part d’un inconnu qui se présente comme un pirate informatique (« hacker »).

Ce « pirate » prétend avoir pris le contrôle de l’ordinateur de la victime suite à la consultation d’un site pornographique. Le cybercriminel annonce alors avoir obtenu des vidéos compromettantes de la victime réalisées avec sa webcam. Il menace de les publier à ses contacts personnels, ou même professionnels, si la victime ne lui paie pas une rançon. Cette rançon, qui va de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros, est souvent réclamée en monnaie virtuelle (généralement en Bitcoin) ou coupon PCS.

Parfois, pour attester de la prise de contrôle de l’ordinateur auprès de la victime, les cybercriminels vont jusqu’à lui écrire avec sa propre adresse mail ou lui dévoiler l’un de ses mots de passe.
…/…