Twitter
Twitter
Facebook
Kaspersky Partner
Twitter
Facebook
Kaspersky Partner

Virus

Le top 4 des pièces jointes les plus dangereuses cachant des #malwares


mardi 11 juin 2019

Les spammeurs envoient des milliards de messages par jour. Il s’agit principalement de simples publicités, souvent ennuyantes et inoffensives, mais la pièce jointe est parfois malveillante.

Pour inciter le destinataire à ouvrir le fichier dangereux, les cybercriminels lui font croire qu’il s’agit d’un document intéressant, utile voire important : document de travail, offre irrésistible, carte cadeau avec le logo d’une entreprise que vous connaissez bien et qui pourrait vous amener à télécharger un malware, etc.

Les distributeurs de malware ont leurs propres formats. Cet article présente les formats de fichiers élus cette année comme les meilleurs pour cacher un malware.

…./…

  1. Archives ZIP et RAR
  2. Documents Microsoft Office
  3. Fichiers PDF infectés par un malware
  4. Images disques ISO et IMG

Comment gérer les pièces jointes potentiellement dangereuses

Il serait excessif de mettre tous les messages ayant une pièce jointe (archive ou fichier DOCX/PDF) dans le dossier spam pour protéger votre dispositif des malwares. Suivez ces quelques conseils pour être plus rusé que les escrocs :

  • N’ouvrez jamais les messages suspects envoyés à partir d’une adresse qui vous est inconnue. Si vous ne savez pas pourquoi vous avez reçu ce message ayant tel objet alors il est fort probable que vous n’en ayez pas besoin.
  • Si, dans le cadre de votre travail, vous êtes souvent en contact avec des personnes que vous ne connaissez pas, alors vérifiez minutieusement l’adresse de l’expéditeur et le nom de la pièce jointe. Si rien n’éveille vos soupçons alors vous pouvez l’ouvrir.
  • N’autorisez pas l’exécution des macros dans les documents que vous recevez par e-mail sauf si vous êtes certain que vous devez le faire.
  • Faites attention aux liens qui figurent dans les fichiers. Si vous ne comprenez pas pourquoi vous devez suivre un lien alors ignorez-le. Si vous pensez que vous n’avez pas besoin de suivre le lien, saisissez manuellement l’adresse du site en question dans votre navigateur.
  • Utilisez une solution de sécurité de confiance qui va vous dire si les fichiers sont dangereux ou peuvent contenir un malware, puis bloquez-les. Elle va également vous avertir si vous essayez d’accéder à un site suspect

Lire l’intégralité de l’article.

Le top 4 des pièces jointes les plus dangereuses cachant des #malwares

Les spammeurs envoient des milliards de messages par jour. Il s’agit principalement de simples publicités, souvent ennuyantes et inoffensives, mais la pièce jointe est parfois malveillante.

Pour inciter le destinataire à ouvrir le fichier dangereux, les cybercriminels lui font croire qu’il s’agit d’un document intéressant, utile voire important : document de travail, offre irrésistible, carte cadeau avec le logo d’une entreprise que vous connaissez bien et qui pourrait vous amener à télécharger un malware, etc.

Les distributeurs de malware ont leurs propres formats. Cet article présente les formats de fichiers élus cette année comme les meilleurs pour cacher un malware.

…./…

  1. Archives ZIP et RAR
  2. Documents Microsoft Office
  3. Fichiers PDF infectés par un malware
  4. Images disques ISO et IMG

Comment gérer les pièces jointes potentiellement dangereuses

Il serait excessif de mettre tous les messages ayant une pièce jointe (archive ou fichier DOCX/PDF) dans le dossier spam pour protéger votre dispositif des malwares. Suivez ces quelques conseils pour être plus rusé que les escrocs :

  • N’ouvrez jamais les messages suspects envoyés à partir d’une adresse qui vous est inconnue. Si vous ne savez pas pourquoi vous avez reçu ce message ayant tel objet alors il est fort probable que vous n’en ayez pas besoin.
  • Si, dans le cadre de votre travail, vous êtes souvent en contact avec des personnes que vous ne connaissez pas, alors vérifiez minutieusement l’adresse de l’expéditeur et le nom de la pièce jointe. Si rien n’éveille vos soupçons alors vous pouvez l’ouvrir.
  • N’autorisez pas l’exécution des macros dans les documents que vous recevez par e-mail sauf si vous êtes certain que vous devez le faire.
  • Faites attention aux liens qui figurent dans les fichiers. Si vous ne comprenez pas pourquoi vous devez suivre un lien alors ignorez-le. Si vous pensez que vous n’avez pas besoin de suivre le lien, saisissez manuellement l’adresse du site en question dans votre navigateur.
  • Utilisez une solution de sécurité de confiance qui va vous dire si les fichiers sont dangereux ou peuvent contenir un malware, puis bloquez-les. Elle va également vous avertir si vous essayez d’accéder à un site suspect

Lire l’intégralité de l’article.

Le top 4 des pièces jointes les plus dangereuses cachant des #malwares

Les spammeurs envoient des milliards de messages par jour. Il s’agit principalement de simples publicités, souvent ennuyantes et inoffensives, mais la pièce jointe est parfois malveillante.

Pour inciter le destinataire à ouvrir le fichier dangereux, les cybercriminels lui font croire qu’il s’agit d’un document intéressant, utile voire important : document de travail, offre irrésistible, carte cadeau avec le logo d’une entreprise que vous connaissez bien et qui pourrait vous amener à télécharger un malware, etc.

Les distributeurs de malware ont leurs propres formats. Cet article présente les formats de fichiers élus cette année comme les meilleurs pour cacher un malware.

…./…

  1. Archives ZIP et RAR
  2. Documents Microsoft Office
  3. Fichiers PDF infectés par un malware
  4. Images disques ISO et IMG

Comment gérer les pièces jointes potentiellement dangereuses

Il serait excessif de mettre tous les messages ayant une pièce jointe (archive ou fichier DOCX/PDF) dans le dossier spam pour protéger votre dispositif des malwares. Suivez ces quelques conseils pour être plus rusé que les escrocs :

  • N’ouvrez jamais les messages suspects envoyés à partir d’une adresse qui vous est inconnue. Si vous ne savez pas pourquoi vous avez reçu ce message ayant tel objet alors il est fort probable que vous n’en ayez pas besoin.
  • Si, dans le cadre de votre travail, vous êtes souvent en contact avec des personnes que vous ne connaissez pas, alors vérifiez minutieusement l’adresse de l’expéditeur et le nom de la pièce jointe. Si rien n’éveille vos soupçons alors vous pouvez l’ouvrir.
  • N’autorisez pas l’exécution des macros dans les documents que vous recevez par e-mail sauf si vous êtes certain que vous devez le faire.
  • Faites attention aux liens qui figurent dans les fichiers. Si vous ne comprenez pas pourquoi vous devez suivre un lien alors ignorez-le. Si vous pensez que vous n’avez pas besoin de suivre le lien, saisissez manuellement l’adresse du site en question dans votre navigateur.
  • Utilisez une solution de sécurité de confiance qui va vous dire si les fichiers sont dangereux ou peuvent contenir un malware, puis bloquez-les. Elle va également vous avertir si vous essayez d’accéder à un site suspect

Lire l’intégralité de l’article.