Twitter
Twitter
Facebook
Kaspersky Partner
Twitter
Facebook
Kaspersky Partner

Virus

#NoMoreRansom a 5 ans – #ransomware #cybercrime #police #kaspersky #europol #interpol.


mercredi 28 juillet 2021

Afin d’aider les personnes et les organisations à lutter contre les ransomwares, l’unité nationale de lutte contre la criminalité de haute technologie de la police nationale néerlandaise, le centre européen de lutte contre la cybercriminalité d’Europol, Kaspersky et McAfee ont convenu de créer conjointement un site web dès 2016. Son objectif était d’aider les cibles d’attaques par ransomware à récupérer leurs données cryptées sans avoir à payer les criminels. Pour cela, les participants à l’initiative publiaient des outils de décryptage sur le site web. Ces outils, une fois téléchargés et lancés, aideraient les victimes de familles de ransomwares spécifiques à récupérer leurs données sans payer de rançon. Outre les outils de décryptage, le site web contient des conseils de prévention et des instructions sur la manière de signaler un cybercrime dans un pays donné.

Le portail No More Ransom a été lancé en juillet 2016 sous l’impulsion de quatre Partenaires Fondateurs:

Depuis sa création, l’initiative est passée de quatre à plus de 170 partenaires, tandis que 121 outils de décryptage sont désormais à la disposition des utilisateurs. Ces outils aident à lutter contre les 150 familles de ransomware. Au cours des cinq dernières années, environ six millions de personnes ont téléchargé ces outils de décryptage. Selon les experts de “No More Ransom”, au total, les participants à l’initiative ont pu empêcher les criminels de réaliser illégalement plus de 900 millions de dollars US de bénéfices.

Le site internet “No More Ransom” est une initiative du National High Tech Crime Unit de la police néerlandaise, du European Cybercrime Centre basé à Europol, Kaspersky et de McAfee dont le but est d’aider les victimes des rançongiciels à retrouver leurs données chiffrées sans avoir à payer les criminels.

Notre premier conseil est de ne pas payer la rançon. En envoyant de l’argent aux cybercriminels, non seulement vous confirmerez que les rançongiciels fonctionnent, mais il n’y a aucune garantie que vous obteniez la clé de déchiffrement en retour.


Comment se prémunir d’une attaque par un rançongiciel?

Outils de Déchiffrement

Signaler une Infraction

FAQ Rançongiciels


Quelques ressources sur les ransomwares sur notre site internet

#NoMoreRansom a 5 ans – #ransomware #cybercrime #police #kaspersky #europol #interpol.

Afin d’aider les personnes et les organisations à lutter contre les ransomwares, l’unité nationale de lutte contre la criminalité de haute technologie de la police nationale néerlandaise, le centre européen de lutte contre la cybercriminalité d’Europol, Kaspersky et McAfee ont convenu de créer conjointement un site web dès 2016. Son objectif était d’aider les cibles d’attaques par ransomware à récupérer leurs données cryptées sans avoir à payer les criminels. Pour cela, les participants à l’initiative publiaient des outils de décryptage sur le site web. Ces outils, une fois téléchargés et lancés, aideraient les victimes de familles de ransomwares spécifiques à récupérer leurs données sans payer de rançon. Outre les outils de décryptage, le site web contient des conseils de prévention et des instructions sur la manière de signaler un cybercrime dans un pays donné.

Le portail No More Ransom a été lancé en juillet 2016 sous l’impulsion de quatre Partenaires Fondateurs:

Depuis sa création, l’initiative est passée de quatre à plus de 170 partenaires, tandis que 121 outils de décryptage sont désormais à la disposition des utilisateurs. Ces outils aident à lutter contre les 150 familles de ransomware. Au cours des cinq dernières années, environ six millions de personnes ont téléchargé ces outils de décryptage. Selon les experts de “No More Ransom”, au total, les participants à l’initiative ont pu empêcher les criminels de réaliser illégalement plus de 900 millions de dollars US de bénéfices.

Le site internet “No More Ransom” est une initiative du National High Tech Crime Unit de la police néerlandaise, du European Cybercrime Centre basé à Europol, Kaspersky et de McAfee dont le but est d’aider les victimes des rançongiciels à retrouver leurs données chiffrées sans avoir à payer les criminels.

Notre premier conseil est de ne pas payer la rançon. En envoyant de l’argent aux cybercriminels, non seulement vous confirmerez que les rançongiciels fonctionnent, mais il n’y a aucune garantie que vous obteniez la clé de déchiffrement en retour.


Comment se prémunir d’une attaque par un rançongiciel?

Outils de Déchiffrement

Signaler une Infraction

FAQ Rançongiciels


Quelques ressources sur les ransomwares sur notre site internet

#NoMoreRansom a 5 ans – #ransomware #cybercrime #police #kaspersky #europol #interpol.

Afin d’aider les personnes et les organisations à lutter contre les ransomwares, l’unité nationale de lutte contre la criminalité de haute technologie de la police nationale néerlandaise, le centre européen de lutte contre la cybercriminalité d’Europol, Kaspersky et McAfee ont convenu de créer conjointement un site web dès 2016. Son objectif était d’aider les cibles d’attaques par ransomware à récupérer leurs données cryptées sans avoir à payer les criminels. Pour cela, les participants à l’initiative publiaient des outils de décryptage sur le site web. Ces outils, une fois téléchargés et lancés, aideraient les victimes de familles de ransomwares spécifiques à récupérer leurs données sans payer de rançon. Outre les outils de décryptage, le site web contient des conseils de prévention et des instructions sur la manière de signaler un cybercrime dans un pays donné.

Le portail No More Ransom a été lancé en juillet 2016 sous l’impulsion de quatre Partenaires Fondateurs:

Depuis sa création, l’initiative est passée de quatre à plus de 170 partenaires, tandis que 121 outils de décryptage sont désormais à la disposition des utilisateurs. Ces outils aident à lutter contre les 150 familles de ransomware. Au cours des cinq dernières années, environ six millions de personnes ont téléchargé ces outils de décryptage. Selon les experts de “No More Ransom”, au total, les participants à l’initiative ont pu empêcher les criminels de réaliser illégalement plus de 900 millions de dollars US de bénéfices.

Le site internet “No More Ransom” est une initiative du National High Tech Crime Unit de la police néerlandaise, du European Cybercrime Centre basé à Europol, Kaspersky et de McAfee dont le but est d’aider les victimes des rançongiciels à retrouver leurs données chiffrées sans avoir à payer les criminels.

Notre premier conseil est de ne pas payer la rançon. En envoyant de l’argent aux cybercriminels, non seulement vous confirmerez que les rançongiciels fonctionnent, mais il n’y a aucune garantie que vous obteniez la clé de déchiffrement en retour.


Comment se prémunir d’une attaque par un rançongiciel?

Outils de Déchiffrement

Signaler une Infraction

FAQ Rançongiciels


Quelques ressources sur les ransomwares sur notre site internet

%d blogueurs aiment cette page :